Marion Lejeune Psychologue

Informations pratiques

Quand consulter un psychologue ?

Il n’y a pas de vérité pour définir le bon moment pour consulter. Cela est propre à chaque personne. De mon point de vue, consulter devient nécessaire lorsqu’une personne souffre, et que les différentes sphères de sa vie sont impactées : le travail, les relations amicales ou encore les relations amoureuses. Le niveau de gravité n’est pas forcément un indicateur pour venir voir un psychologue. En effet, vous pouvez simplement vous questionner ou traverser une période de doute, ce qui occasionne de l’inconfort psychologique, et cela est aussi une raison pour consulter. En bref, tout le monde peut commencer une thérapie à partir du moment ou cela a du sens pour soi.

Pour quel(s) problème(s) venir consulter ?

Chaque spécialiste a sa façon de travailler, et chaque spécialiste peut développer des champs d’expertise. Ici, je propose un accompagnement psychologique sur les thématiques suivantes : 

  • La souffrance psychologique des étapes de la vie du jeune adulte et de l’adulte
  • Souffrance au travail (burnout, stress, dépression, harcèlement, problèmes relationnels)
  • Gestion des émotions / gestion du stress
  • Confiance en soi / affirmation de soi 
  • Dépression et anxiété
  • Phobies spécifiques
  • Accompagnement professionnel

Comment commencer sa thérapie ?

Vous souhaitez commencer une thérapie et vous vous demandez comment procéder ? Que dire au psychologue ? Comment se déroule une séance ?

Je vous propose un rendez-vous de première rencontre. Ce rendez-vous a pour objectif de faire connaissance, et de voir comment nous pouvons travailler ensemble. C’est à ce moment là que vous pourrez sentir si vous êtes à l’aise avec moi, si vous vous sentez bien dans le lieu d’accueil que je propose, et si mon approche vous parle. De ce premier rendez-vous nous définirons ensemble la suite des séances en fonction de la thématique à travailler en thérapie. Ce rendez-vous est aussi l’occasion pour vous de me poser des questions si vous en sentez le besoin. La thérapie est un échange humain avant tout, il est important que vous vous sentiez libre de vous exprimer.

Ensuite, en fonction de la thématique à travailler, nous sommes amenés à nous voir 1 à 3 fois pour définir ensemble des axes de travail et développer une relation de confiance solide.

Enfin, la thérapie se met en place et je vous accompagne dans votre progression, dans vos analyses et dans vos expériences.

La thérapie a une durée de vie relative à chaque personne. Sa durée peut être fixée en fonction de la thématique de travail que vous souhaitez travailler, mais elle peut aussi prendre fin à tout moment, vous êtes garant(e) de votre liberté.

Combien coûte une séance ?

De façon générale, une séance dure 50 minutes. 

Prix d’une séance : 65 euros 

 

Une prescription médicale est-elle nécessaire ?

Les psychologues ne sont pas médecins et ne sont donc pour le moment pas remboursés par la sécurité sociale. Il n’est donc pas nécessaire de venir avec une ordonnance. Néanmoins, certaines mutuelles prennent en charge tout ou partie d’un certain nombre de consultations. Si tel est le cas, une ordonnance de votre médecin traitant peut consitituer un justificatif vous permettant l’accès à une prise en charge.

Que sont les Thérapies Cognitives et Comportementales (TTC) ?

Les thérapies cognitives et comportementales, aussi connues sous le nom de TCC ou thérapies brèves représentent une méthodologie scientifique et expérimentale permettant de comprendre et d’accompagner les troubles psychologiques.

Ces thérapies font référence aux modèles issus des théories de l’apprentissage, mais aussi aux modèles cognitifs fondés sur le traitement de l’information. Lors d’une thérapie, l’accompagnement intervient à trois niveaux différents qui sont les comportements, les pensées, et les émotions. La thérapie tient aussi compte de ce qui entoure l’individu et de son environnement quotidien.

Ce qui me plait dans les TCC, c’est que ce sont des thérapies qui reposent sur la recherche scientifique, mais surtout, c’est le fait qu’elles reposent en partie sur le fait de pouvoir apprendre. C’est pour moi un socle d’espoir et de perspectives positives pour les personnes en souffrance.

La plupart des choses que nous faisons depuis que nous sommes nés, et d’ailleurs, plus globalement ce que nous sommes, est le fruit de nombreux apprentissages. Et oui, nous apprenons en permanence ! Apprendre à marcher, apprendre à parler, apprendre à dire bonjour, apprendre à être dans une relation, apprendre à se protéger, apprendre ce qui est bien, apprendre ce qui est mal etc…L’aprentissage est conscient, volontaire, ou bien parfois non conscient et provient de réactions pour s’adapter à des situations que nous vivons.

Pour moi, l’objectif est de faire de nos rencontres, à travers la psychopédagogie, un lieu d’apprentissage d’habilités et de compétences vous permettant de mieux vivre.


Retour en haut